416

Jean Louis JOLIVET (?-1764)

État civil

Si l'on ignore la date de naissance de Jean Louis Jolivet, on connaît celle de sa mort : 18 juin 1764 (Desessarts

Formation

Docteur en médecine de la Faculté de Reims (S.L.).

Activités journalistiques

Lorsque le P. Berthier, en mai 1762, se démet de son «sceptre littéraire», l'abbé de La Porte aurait été sollicité pour succéder au Jésuite à la tête des Mémoires de Trévoux (M.S.). Mais c'est Jean-Louis Jolivet qui reçoit la direction du journal et la conserve jusqu'à sa mort. Si l'on en croit les Mémoires secrets qui, dès le 21 juillet 1762, notent que le périodique n'est «ni aussi bien écrit ni aussi savamment discuté», «ce triste médecin», incapable de «l'aménité de style» dont Berthier parait son «pédantisme», aurait jeté dans l'ouvrage une «sécheresse» et une «insipidité», source de discrédit. Il est vrai que Jolivet rejetait la responsabilité de cette médiocrité sur ses «acolytes» (ibid.). B. Mercier de Saint-Léger lui succède en octobre 1764 (v. D.P.1 889).

Publications diverses

Catalogue B.N.

Bibliographie

Desessarts, t. IV, p. 34 ; Q. ; H.P.L.P., t. II, p. 269-270.– M.S., t. I, 16 mai, 30 juin, 21 juil. 1762, 21 avr. 1763 ; t. II, 24 juin 1764.– Sommervogel C., Table méthodique des Mémoires de Trévoux. 1701-1775, 1re partie, Paris, Durand, 1864, «Essai historique sur les Mémoires de Trévoux», p. XCV-XCVI.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH