006

ALEXANDRE (?-?)

État civil

On ignore tout de lui. Une note manuscrite ancienne sur l'exemplaire du Chef d' oeuvre d'un inconnu à la B.N. (Rés. Z 9071, voir la pièce préliminaire signée «Chilpéric Asiatides», éd. Leschevin, t. II, p. 441) le donne pour un Français, réfugié en Hollande, homme de lettres. Il était pasteur : sa signature est généralement suivie de «M» (ministre).

Activités journalistiques

Il fut l'un des premiers rédacteurs du Journal littéraire de La Haye en 1713 ; Prosper Marchand le nomme parmi les membres de la Société qui se forma en mai 1713 comme équipe de rédaction : «Les principaux d'entre eux étaient Mrs. s' Gravesande, Marchand, van Effen, Sallengre, Alexandre et St. Hyacinthe» (Dictionnaire historique, art. « s'Gravesande », t. II, p. 216). Il fut, semble-t-il, le secrétaire de cette société (lettre d'Alexandre, au nom du Journal littéraire, à P. Marchand, 8 déc. 1713, B.U. Leyde, Marchand 1 et dossier «Varia»). A ce titre, il eut à examiner tous les comptes rendus, sans doute jusqu'en 1722. Il ne fait plus partie de l'équipe de 1729.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH