410

François JANIÇON (1674-1730)

État civil

1. Francois Michel Janiçon est né à Paris le 24 décembre 1674, fils aîné de Francois Janiçon et de Maria Brunier ; son père, sieur de Marsin, était juriste et avocat au Parlement de Bordeaux (Van der Aa), avocat au Conseil selon Haag. Francois Michel J. épouse vers 1706 Marguerite Anne Marie de Ville dont il a deux filles. Il meurt à La Haye le 19 août 1730 ; ce même jour, on inscrit 3 florins pour son enterrement (A.M. La Haye).

Formation

2. A l'âge de 9 ans, il est envoyé à Maastricht pour faire des études de belles-lettres et de philosophie à l'école de Du Rondel. Après la Révocation, son oncle Michel J., ministre de l'école wallonne d'Utrecht à dater de 1686, le fait venir auprès de lui. Pendant 4 ans (van der Aa), il poursuit ses études à l'Université d'Utrecht, où il suit les cours des professeurs Baudri, De Vries, Luitz et Graevius. Après avoir fini ses études, il entre, comme cadet, dans le régiment de La Mellonière, prend part à quelques campagnes et obtient le grade d'adjudant (van der Aa). Après la paix de Ryswick, il part pour Dublin où il se fait immatriculer à l'Université (1697). Il demeure en Irlande, comme précepteur dans une famille noble, jusqu'en 1705. La mort de son oncle, qui l'a choisi comme héritier, le rappelle aux Pays-Bas où il se marie et s'établit à Overhagen, une propriété près d'Arnhem.

Carrière

3. Pendant huit ans (1705-1713), il est au service de la famille van Randwijk en qualité de précepteur. Il se rend ensuite à Rotterdam pour y rédiger la Gazette. Les Etats d'Utrecht lui demandent de s'établir à Utrecht pour s'y charger de la rédaction du journal français de cette ville. Il y consent mais se brouille avec les autorités. Accusé d'avoir imprimé un pamphlet hostile au gouvernement et d'avoir abusé de la confiance des Etats, il doit quitter Utrecht. La faveur que lui témoigne le prince Guillaume de Hesse-Cassel le décide à s'installer à La Haye. Jusqu'à sa mort, il demeure agent du landgrave de Hesse (Van der Aa, Haag ; Bruys, Mémoires).

Situation de fortune

4. Quoique d'origine bourgeoise et propriétaire terrien par voie d'héritage, J. a sans cesse travaillé pour vivre, tantôt comme précepteur, tantôt comme journaliste.

Opinions

5. A Dublin, Janiçon se lie d'amitié avec Swift (van der Aa). La publication du premier volume de son Etat présent de la République des Provinces-Unies lui vaut une querelle retentissante avec Jean Rousset qui publie en 1729 une Lettre critique sur le premier volume de l'Etat présent [...]. Janiçon réplique avec vivacité dans le tome I des Lettres sérieuses et badines ; La Barre de Beaumarchais, principal rédacteur de ce journal, poursuit, après la mort de J., une interminable polémique avec Rousset, polémique à laquelle participeront la Bibliothèque raisonnée (t. XIX), la Bibliothèque française (t. XVIII, XIX, XXVI, XXVIII), la Gazette des savants (Suppl. du t. XVIII). L'origine de la querelle est rapportée par Bruys dans sa Critique désintéressée (La Haye, van Lom, 1730, t. I, art. 8) ; l'ensemble de la polémique est exposé dans les Nouveaux Mémoires de Gachet d'Artigny (Paris, Debure, 1749-1756, 7 vol., t. IV, art. 72).

Activités journalistiques

6. Chroniqueur de l'actualité politique, J. s'est spécialisé dans la rédaction des gazettes. Vers 1713, il travaille avec Tronchin-Dubreuil à la Gazette d'Amsterdam, puis reprend, semble-t-il à son compte, la Gazette de Rotterdam (D.P.1 522). En 1720, il est appelé par les Etats d'Utrecht pour remplacer Nicolas Chevalier à la tête de la Gazette d'Utrecht, fondée la même année (B.H.C., p. 89 ; D.P.1 531).

Publications diverses

7. Bibliothèque des dames contenant des règles générales pour leur conduite ..., traduite de R. Steele (Ladies library, 1714), Du Villard, 1717-1719, 2 vol. ; le t. III n'est probablement pas traduit par J.- Le Passe-Temps de l'Eglise romaine ..., traduit de A. Gavin, 1724, 4 vol. - Etat présent de la République des Provinces-Unies et des pays qui en dépendent..., La Haye, 1729-1730, 2 vol., resté inachevé (v. Bruys, Mémoires historiques, Paris, Hérissant, 1751).

Bibliographie

8. B.Un. ; Haag ; Cior 18, n° 34481-34487.– «Eloge historique de M. Janiçon» dans Lettres sérieuses et badines, t. IV, p. 267-275. – Van der Aa, Biographisch Woordenboek der Nederlanden, Harlem, Brederode, 1862.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH