197

Louis COSTE DE PUJOLAS (1719-1777)

État civil

Louis Coste de Pujolas est né à Toulouse en 1719 et mort à Paris «d'un coup de sang» le 26 juin 1777.

Formation

Quoique doué pour la déclamation, C. s'orienta d'abord vers la médecine jusqu'au baccalauréat, puis la théologie et enfin le droit ; il forma une société littéraire à Toulouse et fut élu à l'Académie de Marseille.

Carrière

Il vient à Paris sans doute vers 1752 (quoique son nécrologue donne la date de 1756), devient secrétaire du commande ment de Provence sous le duc Honoré Armand de Villars, qui est en relations avec Voltaire et mène C. une fois avec lui aux Délices. Revenu à Paris après la mort de Villars (mai 1770), il «se fit un asyle de son obscurité» (Nécrologe, p. 162).

Opinions

C. possède, avec un cœur compatissant, des idées austères sur le métier d'homme de lettres et n'aime pas les disputes : c'est pour cela qu'il aurait renoncé au journalisme (« il abandonna ce genre de littérature qui répugnait à son cœur»). Il lui arrive d'écrire des vers de circonstance caractérisés par «[la] délicatesse, le sentiment, la correction et la gaîté» (Nécrologe, p. 158, 160-161).

Activités journalistiques

Dans ses premiers temps à Paris (date non précisée), C. «travaillait alors à un Journal littéraire, continué après lui par M. Querlon, et qui est aujourd'hui rédigé par M. l'Abbé de Fontenai» (Nécrologe, p. 155): il s'agit des Annonces, affiches et avis divers, couramment appelés « Affiches de province» (D.P.1 57). C'est Meusnier de Querlon qui en détient le privilège mais, d'après son propre nécrologue, «il s'était déchargé sur M. Coste, du travail des petites Affiches » (Nécrologe, p. 303). La période où C. s'en occupe se situe entre le 12 octobre 1756 et le 2 mars 1757, comme il résulte d'un texte de Meusnier de Querlon, publié dans les Affiches de province du 26 mai 1773 et cité par G. Feyel (L'Annonce et la Nouvelle: la presse d'information et son évolution sous l'Ancien Régime (1630-1788), thèse, U. de Paris IV, 1994, t. IV, p. 1054). Le même texte précise que durant cette période, Meusnier de Querlon a continué de revoir les Affiches de province et « d'y faire autant ou plus de travail que l'écrivain titulaire».

Avec Suard, C. a assisté Marmontel dans la sélection des t. XVI à XXXIX du Nouveau choix de pièces tirées des anciens Mercures, et des autres journaux, publiés entre 1758 et 1760 (D.P. 1 208).

Bibliographie

Nécrologe, 1778, p. 141-165 (notice de C), et 1781, p. 301-316 (notice de Meusnier de Querlon). – Annonces, affiches et avis divers, «Avertissement» du 6 févr. 1754, du 1er janv. 1755, des 4 janv. I758 et4janv. 1764. – Bonno G., «Periodical literature», A critical bibliography of French literature, éd. D.C. Cabeen, Syracuse U.P., 1951, t. IV, p. 314.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH