049

Jean BEAUGEARD (1753-1828)

État civil

Jean François Simon Ferréol Beaugeard (parfois orthographié Baugeard) est né le 18 septembre 1753 de Pierre Michel Beaugeard (né vers 1729) et d'Anne Marie Moutton (A.D. Bouches-du-Rhône, reg. de Saint-Ferréol). Il appartenait à une famille de commerçants et de «grabeleurs-jurés» (chargés de trier et de purifier les grains, les épices, les tissus). Il épousa, le 25 mai 1776, Françoise Maurel, fille d'un important cordonnier de Marseille (A.D.,Bouches-du-Rhône, reg. de Saint-Ferréol) et en eut plusieurs enfants. Il mourut le 21 juin 1828.

Formation

Il fit des études juridiques mais sans devenir avocat (Journal de Marseille, 21 mars 1793). Il est donné comme clerc de procureur (acte de mariage cité) et «bourgeois» (acte de naissance d'une fille, reg. de Saint-Ferréol, 5 juin 1784).

Carrière

Réfugié à Bordeaux sous la Révolution, il fut arrêté en juin 1798 et déporté en Amérique. Revenu en France en 1800, il s'installa à Lyon où il exerça quelque temps le métier d'avocat.

Opinions

Lié au milieu des juristes et des négociants marseillais et aixois, protégé de Claude Pastoret (1756-1840), il fut signalé sous la Révolution comme agent royaliste. Son journal était anti-jacobin et se posait en défenseur de l'ordre public.

Activités journalistiques

Journal de Provence, avec privilège, 13 avril 1781 ; puis Journal de Provence, dédié à Mgr. le Maréchal prince de Beauvau puis Journal de Marseille ; puis Journal de Marseille et des sections, juin 1795 - 1797 (D.P.I 685).

Publications diverses

B. est également l'auteur de trois pièces de théâtre, qui eurent peu de succès: Les Amants espagnols, oct. 1782 (signalée dans les Spectacles de Paris, 1783); La Tabatière, (vers 1785 d'après Achard et le Journal des Hommes libres, 18 fructidor, an III); L'Oncle et le Neveu, 1789. Ces pièces sont restées manuscrites (procès-verbal de perquisition, 16 prairial an VI, A.D. Bouches-du-Rhône, 3054). B. a publié dans l'Almanach des Muses deux contes, «Le Borgne avare» (1785) et «Les Deux Neuvaines» (1787). Il est l'auteur d'un Projet d'imposition pour la ville de Marseille, 1789, 28 p. (B.N., LK 7, 13 296).

Bibliographie

D.B.F.– Grosson, Almanach historique de Marseille, 1782.– Achard, Histoire des hommes illustres de Marseille, Marseille, 1787, t. II.– Rivarol, Petit Almanach de nos grands hommes, 1788.– Le Moniteur, t. XXIV, p. 287.– Les Bouches-du-Rhône, encyclopédie dirigée par P. Masson, t. VI, p. 549-571 (O. Léris), Marseille, 1904; t. XI (H. Barré), 1913. – Martinet, G., «La vie politique à Marseille en 1795 et en 1796» (lettres inédites de B. à P. Cadroy, du Conseil des Cinq-Cents, A.N., F7, 4628) dans Provence historique, fasc. 64, p. 126-176.– Gérard R., Un journal de province sous la Révolution, le «Journal de Marseille» de Ferréol Beaugeard (1781-1797), Société des Etudes Robespierristes, Paris, 1964 (thèse de droit, Aix-Marseille, 1962).– Gough H., Newspaper press in French Revolution, Chicago, 1988.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH