809

Pierre WILLEMET (1735-1807)

État civil

Pierre Rémi Willemet est né le 13 septembre 1735à Norrois-sur-Moselle, de parents d'origine suédoise peu fortunés ; il mourut à Nancy le 21 juin 1807. A ne pas confondre avec son fils (1762-1790), qui avait le même prénom et fut médecin, et comme lui naturaliste, mais mourut très jeune au cours d'une expédition qui l'avait conduit en Afrique, dans la région du Cap.

Formation

Il fut confié à son oncle, jésuite à Nancy qui était chargé de la direction d'une pharmacie : c'est là qu'il se forma d'abord de manière pratique, puis étudia l'histoire naturelle, la botanique et la pharmacie. Les Jésuites de Nancy souhaitaient le faire entrer dans leur ordre, et il aurait peut-être cédé, sans la suppression de la Société de Jésus. Malgré des tracasseries administratives, qui furent dénouées grâce à l'intervention du Conseil de Stanislas, W. fut admis au collège de pharmacie de Nancy en 1762 et dirigea bientôt une pharmacie prospère, qui lui «assura un état honorable et lucratif» (Haldat, p. 4). Il concourut pour de nombreux prix dans les académies de Lyon (1774 et 1787) et de Nancy (1779) sur des sujets qui concernaient la substitution d'espèces indigènes aux espèces exotiques soumises aux aléas du commerce et de la guerre. Il fit partie de très nombreuses sociétés savantes, entre autres : Académie Impériale des Curieux de la Nature, Académies de Dijon, Rouen, Bordeaux, Arras, Mayence, Gôttingen, Stockholm ; Sociétés économiques, botaniques et physiques de Suède, Leipzig, Bâle, etc. ; Sociétés philomatique, galvanique, d'agriculture, d'histoire naturelle, de médecine de Paris, Linnean Society de Londres, etc.

Carrière

Le collège de pharmacie de Nancy lui décerna en 1766 le titre de démonstrateur de chimie et de botanique ; il fut nommé professeur d'histoire naturelle à l'Ecole centrale de Nancy sous la Révolution, d'abord avec Nicolas, puis seul et directeur du Jardin des plantes de la ville. Il en reconstitua les espèces grâce à Vahl et Thunberg pour la flore du Nord, à Cavanille pour celle du Midi, et à Thouin pour les espèces de France. Après la suppression des Ecoles centrales, il continua à être appointé par la ville de Nancy pour faire des cours d'histoire naturelle.

Opinions

Il fut lié avec Haller, qui le présenta à la Société économique de Berne, avec Vicq d'Azyr, et se montra toujours un fervent propagateur du système de classification linnéen. A.L. Millin, conservateur du Cabinet des antiques, membre de l'Institut, dit dans sa traduction de la Revue générale des écrits de Linné (1789) que «M. Willemet est un des meilleurs pharmaciens de l'Europe» (t. II, p. 163).

Activités journalistiques

Ses activités au Journal de médecine (D.P.1 1178) à partir de 1785 concernaient essentiellement la botanique et la matière médicale, les deux domaines dans lesquels il se spécialisa. Il contribua également au Journal de physique (D.P.1 1089) de l'abbé Rozier, aux Commentaires latins sur l'histoire naturelle, la physique et la médecine, publiés à Leipzig, et d'après son biographe Desessarts, il publia «beaucoup d'articles dans les journaux de médecine, de physique et d'histoire naturelle», collabora au Journal encyclopédique, à la Gazette salutaire ainsi qu'à la Gazette littéraire des Deux-Ponts, au Magasin encyclopédique, à La Décade philosophique.

Publications diverses

Ses publications sont assez nombreuses : Essais botaniques, chimiques et pharmaceutiques sur quelques plantes indigènes substituées à des végétaux exotiques (en collaboration avec Coste), Nancy, Veuve Leclerc, 1778, VIII-120 p., ouvrage qui avait remporté le Prix des sciences, belles-lettres et arts de Lyon le 3 décembre 1776. – Phytographie économique de la Lorraine, couronné par l'Académie royale des sciences, arts et belles-lettres de Nancy le 8 mai 1779, Nancy, Veuve Leclerc, 1780. – Matière médicale indigène ou Traité des plantes nationales substituées avec succès à des végétaux exotiques, Nancy, Veuve Leclerc, 1793. – Phytographie encyclopédique, ou Flore de l'ancienne Lorraine, Nancy, Veuve Leclerc, 1805­1808. – Il collabora également à l'Encyclopédie méthodique, pour la pharmacie.

Bibliographie

8. N.B.G. ; Desessarts, t. VI, p. 434-435. – Haldat A. de, Eloge de P.R. Willemet, lu à la Séance publique de l'académie de Nancy, le 20 août 1807, Nancy, Vigneulle, 1808, 17 p. – Lamoureux J., Notice biographique sur Willemet, Bruxelles, 1808, 20 p.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH