791

Bernard de VALABREGUE (?-?)

État civil

Bernard de Valabrègue, toujours nommé Bernard le Juif par ses contemporains, est né, semble-t-il, en Provence. Aucun document d'état civil : Bernard pourrait aussi bien être son patronyme, comme le note Conlon (67 : 538).

Carrière

Après 1754, il est interprète pour les langues orientales à la Bibliothèque du Roi. Ami de La Dixmerie (B.N., f.fr. 22158, f° 105).

Activités journalistiques

Lettres orientales, 1754 : l'ouvrage est annoncé par les nouvellistes le 13 février 1754 : «Bernard le Juif va donner réellement un ouvrage périodique [...]. II s'est associé [Vaquette] d'Hermilly et [Du Port] Du Tertre» (f.fr. 22136, f° 360). Permission tacite (f.fr. 21994, n° 299 et 22159). Le premier cahier paraît en mars. Morand précise à propos du titre : «Cette annonce n'est qu'un détour pour donner un nouvel ouvrage périodique où l'on critique les nouveautés littéraires...» (lettre du 25 mars, B.V. Nîmes, ms. 238, f. 98). Contrairement à ce que affirme la notice D.P.1 830, il existe à la B.N. un exemplaire des Lettres orientales (Thessalonique, A. Aboul-Haphia, 1754) en un volume de 72 p. Voir également Maz. 41636, pièce 13 (d'après Conlon, 54 : 451).

Publications diverses

Lettre ou réflexions d'un milord à son correspondant à Paris au sujet de la Requête des marchands des six corps contre l'admission des juifs aux brevets, par Bernard de Valabrègue, juif Londres, 1767, in-12.

Bibliographie

B.N., f.fr. 22158, 22159, 22136.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH