630

Charles PESSELIER (1712-1763)

État civil

Charles Etienne Pesselier est né à Paris le 9 juillet 1712 ; plusieurs biographes disent à la Ferté-sous-Jouarre, mais les

A.D. Seine-et-Marne ignorent ce nom. On le trouve parfois prénommé Joseph (Journal des savants ; Devisme ; Levis ; F.L.). Il était d'une très bonne famille à la fortune honnête» (N.). Il a épousé une parente pauvre du financier Lallemand de Betz. Tombé malade en novembre 1762, il meurt le 24 avril 1763 (N.).

Formation

Etudes au Collège des Quatre-Nations à Paris, puis à la faculté de droit. Membre associé des académies de Nancy, Amiens (1749), Rouen, Angers (1761). Il recevra le titre honorifique de conseiller-secrétaire ordinaire de S.M. le Roi de Pologne. Se destinant à la poésie, il avait, dès le mois de décembre 1733, reçu l'hommage de Mlle Malcrais de La Vigne (Desforges-Maillard, Mercure, déc. 1733, p. 2843-2844).

Carrière

Employé d'abord chez l'avocat au Conseil Rolland (N.), il entre vers 1742 au service de Lallemand de Betz en qualité de secrétaire ; en 1753, il est sous-fermier (f.fr. 22158, f° 150). Selon le Nécrologe, «il attira l'attention du ministère qui établit pour lui des bureaux à la tête desquels il mit l'auteur, avec des appointements proportionnés à ses talents et à l'importance de ses travaux» (p. 26). Cette promotion pourrait se situer vers 1760, après la publication de l'Idée générale des finances et du Discours préliminaire. Il écrit d'abord pour le Théâtre-Italien auquel il donne La Mascarade du Parnasse (1737), L'Ecole du Temps (1738) et Esope au Parnasse (1739), puis se consacre à la poésie et à l'éloquence. A partir de 1759, il publie plusieurs ouvrages d'économie et rédige pour l'Encyclopédie les articles «Ferme» et «Financier».

Situation de fortune

Tous les biographes mentionnent l'importance de ses appointements dans l'administration des fermes. Voisenon évoque sa «probité irréprochable», sa générosité et l'agrément de sa maison où se donnaient des spectacles «dont les pièces étaient de lui» (Anecdotes littéraires, dans Œuvres complètes, Paris, Moutard, 1781, t. IV, p. 80). Ce train de vie semble avoir épuisé sa fortune (N.).

Opinions

Grimm attaque violemment, dans la CL. du 15 mai 1761, les articles «Ferme» et «Financier» de l'Encyclopédie (voir J. Proust, Diderot et l'Encyclopédie, A. Colin, 1962, p. 68). Dans la même livraison, il défend Mirabeau que P. venait de critiquer dans les Doutes proposés à l'auteur de la Théorie de l'impôt (CL., t. IV, p. 404 et suiv.).

Activités journalistiques

P. collabore au Mercure de France, auquel il adresse des fables (recueillies dans les Fables nouvelles de 1748) et des extraits des Dialogues des morts (janv. 1752).

Le Glaneur français, Paris, Prault, 1.1, 1735 ; t. II, III, 1736 ; t. IV, 1737 : l'auteur de la F.L. de 1769 l'attribue à P., tout en mentionnant la collaboration de Dreux Du Radier. P. avait effectivement rencontré Dreux Du Radier, âgé alors de vingt ans, chez Frécot de Lanchy et l'avait engagé pour le Glaneur français (voir art. «Dreux Du Radier»). La préface de la première brochure ne suppose qu'un auteur, qui annonce : « de petites pièces fugitives en vers et en prose, et non imprimées ; des anecdotes historiques et littéraires, les traits plaisants ou qui, du moins, m'ont paru tels». Le Nécrologe affirme : «Il a fait en grande partie le Glaneur».

Publications diverses

Voir Cior 18, n° 49609-49642. Y ajouter les articles «Ferme» et «Financier» de l'Encyclopédie. On trouvera la liste complète de ses comédies dans l'éloge rédigé par Castilhon dans le Nécrologe de 1764 (t. I, p. 17-26).

Bibliographie

8. F.L. 1769 ; N.B.G. ; Brenner ; Cior 18. Journal des savants, 1748 (p. 224), 1749 (p. 313). – Levis A. de. Dictionnaire portatif des théâtres, 2e éd., Paris, 1763. – (N.) Nécrologe, 1764. – Maillet Du Boullay C.N., Précis de l'Académie de Rouen, t. III, 1766, 1770. – Devisme J.F.L., Manuel historique du département de l'Aisne, Laon, 1826. – Baron J.L., Mémoires de l'Académie d'Amiens, t. XLVI, 1899.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH