413

Valentin JAUTARD (1736-1787)

État civil

Valentin Jautard est né à Bordeaux le 16 août 1736 et mort le 9 juin 1787 à Montréal. Il a épousé Marie-Thérèse Bouat le 23 août 1783.

Formation

Formation en droit et en littératrue.

Carrière

Après un séjour en Louisiane (1765-1768), J. s'établit à Montréal, où il obtient le droit d'exercer sa profession d'avocat le 30 décembre 1768. A l'arrivée des milices américaines, il rédige, le 14 novembre 1775, la lettre d'accueil des habitants de Montréal ; le 31 janvier 1776, il reçoit du brigadier David Wooster une commission de notaire public. Il traduit alors entre autres la Lettre de George Washington aux Canadiens. Sous le pseudonyme de «Spectateur tranquille», il devient le principal rédacteur de la Gazette littéraire de Fleury Mesplet en 1778-1779. En raison de ses écrits «philosophiques», à la requête du clergé et de la magistrature, il est arrêté le 4 juin 1779 et emprisonné sans procès par le gouverneur Frédéric Haldimand. Il est libéré le 8 février 1783. Il refuse de reprendre la plume dans la Gazette de Montréal, déclarant dans un article publié le 1er septembre 1785 que son incarcération l'avait épuisé physiquement et moralement. Il termine sa carrière comme écrivain public.

Opinions

J. fut le premier critique littéraire canadien, rôle qu'il exerça exclusivement dans la Gazette du commerce et littéraire, puis dans la Gazette littéraire. Il créa une tribune libre où les diverses opinions purent s'exprimer en toute liberté. Son action s'inspirait de l'esprit de Voltaire, en l'honneur de qui, de concert avec Mesplet, il fonda en 1778 à Montréal la première académie voltairienne en Amérique.

Activités journalistiques

La plupart des écrits de J. sont concentrés dans la Gazette de commerce et littéraire, puis Gazette littéraire, du 3 juin 1778 au 2 juin 1779. Signant le plus souvent «le Spectateur tranquille», il lui arrive d'utiliser d'autres pseudonymes. Mais tous les textes publiés dans le journal de Mesplet ne sont pas dûs à la plume de Jautard, comme en font foi les divers styles des correspondants et les dénonciations des dignitaires religieux.

Bibliographie

Voir art. Mesplet. – Dictionnaire biographique du Canada, 1980, art. Jautard – Lagrave J.P. de, et Ruelland J.G., Valentin Jautard (1736-1787), premier journaliste de langue française au Canada, Québec, Le Griffon, 1989.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH