394

Béat de HENNEZEL (1733-1810)

État civil

Les nobles de Hennezel sont attestés dès le XIVe siècle en Lorraine, d'où ils ont essaimé en Franche Comté, en Champagne, en Nivernais. La branche protestante de la famille a acquis en 1753 la seigneurie d'Essert-Pittet au Pays de Vaud et l'a possédée jusqu'à la Révolution vaudoise de 1798 (voir Généalogie de la maison de Hennezel, 1392-1902, Laon, 1902 ; Henrioud M., Les nobles de Hennezel du Pays de Vaud, étude généalogique, Zurich, 1906 (extrait des Archives héraldiques suisses) ; Mottaz E., Dictionnaire historique, géographique et statistique du canton de Vaud, Lausanne, 1914, t. I, p. 688-691 (article «Essert-Pittet»). Béat Antoine François, troisième des huit enfants d'Antoine Daniel Sigismond Christophe de Hennezel (1710?-1784) et de Marie Anne Martin, a été baptisé à Yverdon le 17 octobre 1733. Il est mort célibataire à Paris en 1810.

Formation

On ne sait rien des «Lehr- und Wanderjahre» de B.A.F.H. , sinon qu'il séjourna dans sa jeunesse à Paris, puis à Londres, où il fréquenta l'atelier de l'architecte huguenot Charles Paul Dangeau de Labélye (1705-1781).

Carrière

De retour au pays, il amorça une carrière d'architecte, exécutant divers travaux par la municipalité d'Yverdon, participant sans succès aux concours pour le nouvel hôpital de Lausanne (1766) et pour le nouvel hôtel de ville d'Yverdon (1766), donnant en revanche les plans de l'auberge communale de l'Aigle royal à Yverdon (1774-1775), de la nouvelle porte de la rue du Château à Neuchâtel (1775), du logis de la Couronne à Neuchâtel également (1776-1777) et peut-être aussi de la maison d'Entremont (1778). Parallèlement, H. participa en 1775 au démarrage de la Société littéraire et typographique d'Yverdon, en prêtant main forte à son chef Joseph Ferdinand Lex, et il dirigea de 1776 à 1785 la Feuille d'avis d'Yverdon (voir J.P. Perret , Les imprimeries d'Yverdon au XVIIe et au XVIIIe siècle, Lausanne, 1945, p. 272 et 434-438). . Dilettante curieux de tout, il était allé voir Jean Jacques Rousseau à Môtiers et Voltaire à Ferney le 16 juillet 1766 (voir L.Michaud, «Deux opinions inédites sur Rousseau et sur Voltaire», Revue historique vaudoise, 1962, p. 138-142). Il fréquenta Louis Sébastien Mercier à Neuchâtel et l'abbé Raynal à Lausanne. «Un peu peintre, un peu antiquaire», il fut attiré tardivement par l'Italie, qu'il parcourut au cours de deux longs voyages d'octobre 1791 à juin 1794 et de l'automne 1795 à l'été 1796. Septuagénaire, il alla s'installer enfin à Paris (1803), où il passa les dernières années de sa vie. Il avait réuni et il légua à la Bibliothèque publique d'Yverdon une belle collection de gravures. Les nombreux croquis et dessins qu'il avait rapportés d'Italie restèrent en revanche dans sa famille.

Situation de fortune

Réduit à sa légitime par le testament de son père, H. devait faire sans succès un procès à son frère aîné Christophe François Sébastien (1732-1795), auquel la terre et seigneurie d'Essert avait été cédée le 14 janvier 1749 à des conditions avantageuses.

Activités journalistiques

H. fut en 1776 le co-fondateur et durant dix ans le premier directeur de la deuxième Feuille d'avis d'Yverdon.

Publications diverses

H. a publié à petit tirage un Traité des différentes espèces de tapisseries, Yverdon, 1776, 74 pages in 8°.

Bibliographie

Gilliard C., «Un voyage en Italie à la fin du XVIIIe siècle», Bibliothèque universelle et revue suisse, LXXIII, 1914, p. 108-128 et 352-372 (repris dans ses : Pages d'histoire vaudoise, Lausanne, 1959, p. 276-303). – Hajjar R., «Béat-Antoine-François de Hennezel d'Essert (1733-1810), un album factice au Musée d'art et d'histoire», Genava, n.s. XXXI, 1983, p. 89-99. – Grandjean M., «L'hôtel de ville d'Yverdon et son logis : architecture et architectes», Revue historique vaudoise, 1984, p. 11-72. – Herdt A. (de), Les Voyages en Italie de Béat de Hennezel, architecte, 1791-1796, Genève, Musée d'art et d'histoire, 1989.- Perret-Gentil N., Béat de Hennezel architecte yverdonnois, Yverdon, 1992.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH