279

François DUPORT DU TERTRE (1715-1759)

État civil

François Joachim Duport Du Tertre, appelé Du Tertre par ses contemporains, est né à Saint-Malo ou Saint-Servan en 1715, et mort le 17 ou 19 avril 1759 (D.B.F.). Marié, père de plusieurs enfants (lettre à Malesherbes, 15 mars 1755, f.fr. 2213 3, f° 50) ; son fils, Marguerite Louis François Duport Du Tertre, né à Paris le 6 mai 1754, sera ministre de la justice en 1790 et mourra le 29 novembre 1793.

Formation

D. entra chez les Jésuites et professa les humanités (Feller-Weiss), puis sortit de la Compagnie (sortie non mentionnée par Sommervogel). Il fut membre de l'Académie d'Angers et de la Société littéraire de Besançon.

Situation de fortune

Il vend pour 160 £ le manuscrit de la Bibliothèque amusante à Duchesne (f.fr. 22158, f° 103). Le même libraire le paie 50 écus par an pour L’Almanach des beaux-arts ; D. demande 200 écus en 1755 et, sur le refus de Duchesne, qui prétend que l'ouvrage lui appartient, il essaie de faire intervenir Malesherbes (f.fr. 22133, f° 49) : il oppose sa misère, celle de sa femme et de ses enfants, à la fortune des libraires (ibid., f° 50).

Activités journalistiques

Il collabore avec Fréron et La Porte aux Lettres sur quelques écrits de ce temps jusqu'en novembre 1753 (Feller-Weiss ; Nouvelles littéraires, 28 juin 1754, dans CL., t. II, p. 155 : f.fr. 22158, f° 189, 13 nov. 1753).

Bibliothèque amusante et instructive, contenant des anecdotes intéressantes et des histoires curieuses tirées des meilleurs auteurs, Paris, Duchesne, 1753-1755, 3 vol., périodique fondé par J.P. Nicéron ; Duport a rédigé les t. II et III (D.P.1 144).

Lettres orientales, 1754, publiées par D., B. de Valabrègue et Vaquette d'Hermilly (f.fr. 22136, f° 130, 13 févr. 1754), non retrouvé.

Almanach des beaux-arts « contenant les noms et ouvrages des gens de lettres, des savants et des artistes célèbres qui vivent actuellement en France», Paris, Duchesne, 1752-1753,2 vol. (D.P.1 78) ; devient en 1754 : La France littéraire «ou Almanach des beaux-arts», avec une publication retardée jusqu'en 1757 (1755-1756 et 1757 en 1 vol.). D. écrit le 15 mars 1755 à Malesherbes : «Je suis comme vous savez l'auteur de L’Almanach des beaux-arts. J'avais dessein de le faire soigneusement pour l'année 1755 mais Du Chêne n'a pas voulu y consentir parce qu'il lui restait encore quelques centaines d'exemplaires de l'année précédente» (f.fr. 22133, f° 49). D. reconnaît qu'il n'est pas le seul à avoir eu le projet de son almanach, et que Duchesne avait acquis le privilège pour six ans en 1751. Il semble qu'il n'eut pas gain de cause et que Duchesne lui préféra l'abbé de La Porte.

Il projette en novembre 1754 un nouveau périodique intitulé Extraits de livres anciens et modernes : «Malesherbes lui a accordé la permission mais Duchesne n'en veut pas, l'abbé Joannet travaillera avec lui» (Journal de la Librairie, f.fr. 22158, f° 189). Le projet n'eut pas de suite.

Publications diverses

7. Abrégé chronologique de l'histoire d'Angleterre «par M.D.P.D.T. », Paris, 1751. – Histoire des conjurations, conspirations et révolutions célèbres tant anciennes que modernes, « par M.D.P.D.T. », Paris, 1754-1760, 10 vol., t. I à VIII ; les tomes IX et X sont de J.L. Des Ormeaux. – Projet utile pour le progrès de la littérature, s.l.n.d. [1757]. – Feller-Weiss lui attribue les Mémoires du Marquis de Chouppes, 1753.

Bibliographie

8. F.L. 1769 ; Feller-Weiss ; D.B.F. ; Cior 18.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH