172

Pierre CHEISOLME (1718-?)

État civil

Pierre Joseph Cheisolme (ou Chisolme ou Gisolme), selon D.O.A., est né à Avignon vers 1718, de Louis Cheisolme et Marguerite Tressol : il est dit avoir vingt-deux ans au moment de son admission dans le corps des imprimeurs en 1756 (A.D. Vaucluse, E 20). Il épouse, le 10 juillet 1740, Marthe Aubert, âgée de dix-sept ans (ibid., fonds Charasse 334, f° 476).

Carrière

En 1733, il est apprenti chez Charles Giroud, imprimeur officiel de la Vice-légation depuis 1730. Il reste chez les Giroud (Alexandre s'est associé en 1744 à son frère Charles) jusqu'en 1757. Il est admis en 1756, sur ordre du légat, dans le corps des imprimeurs, bien que ne possédant pas la presse et les trois jeux de caractères exigés (A.D. Vaucluse, E 20) ; il travaille tantôt à son compte, tantôt au compte d'autres maîtres (Jean Jouve et Jean Chaillot en 1765). En 1769, il est appelé par Mossy, imprimeur-libraire de Marseille, à Monaco où il dirige une imprimerie créée pour le Courrier de Monaco. S'étant brouillé avec Mossy, il s'installe alors à Nice. En décembre 1771, il achète 25 quintaux de caractères au fondeur Perrenot d'Avignon, qui lui intente un procès pour non-paiement de 4281 £ (A.D. Vaucluse, fonds Lapeyre 64, f° 333) ; il revend son matériel d'imprimerie à Jean Siméon Molle (ibid., fonds Lapeyre 71, f° 318).

Activités journalistiques

Il travaille pendant dix ans chez Giroud à l'impression du Courrier d'Avignon (Courrier historique, politique, littéraire, galant et moral, puis Courrier, 2 janv. 1733 - 15 juil. 1768 ; D.P.1 261).

En 1769, il est directeur technique du Courrier de Monaco (Monaco 8 fév.1769 - 29 août 1775 ; D.P.1 262), dont Morénas est le rédacteur, et qui remplace le Courrier d'Avignon lorsque celui-ci est supprimé à la suite de l'occupation française de 1768. Mais, avant que le Courrier de Monaco ne disparaisse à son tour au profit du Courrier d'Avignon ressuscité quand la ville redevient ville pontificale en 1774, Cheisolme se brouille avec Mossy et quitte la direction du journal. Il publie alors quelque temps la Gazette de Nice (D.P.1 520).

Bibliographie

Moulinas R., L'Imprimerie, la librairie et la presse à Avignon au XVIIIe siècle, P.U. de Grenoble, 1974, p. 323-329, 409.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH