CHAUVIN

Décès

1725

Auteurs

Naissance

1640

Numéro

170

Prénom

Etienne

Etienne Chauvin, fils de Jacques Chauvin, marchand, est né à Nîmes le 18 avril 1640 (Haag 2). Marié à Eléonore Le Roux, originaire de Montpellier, il eut cinq enfants, nés avant 1685 ; l'une de ses filles, Hélène, épousa à Berlin, le 1ermars 1702, Jean Barbeyrac (P. Meylan, Jean Barbeyrac..., p. 62). E. Chauvin mourut à Berlin le 6 avril 1725.

3. Carrière

Il passe sa thèse de théologie à Nîmes en 1662, est admis pasteur à Montpellier, puis à Saint-Jean de Ceyrargues (1662 - 1663), de nouveau à Montpellier (1665-1667), Congeniès (1670 - 1673), Velaux, Béziers (1677 - 1681), Uzès (1681 - 1685). Emprisonné puis banni lors de la Révocation, il s'exile à Francfort où sa femme le rejoint avec deux de leurs enfants ; les trois autres gagnent Rotterdam où s'établit bientôt la famille (B.S.H.P.F., t. XLI, 1912, p. 538 et suiv. ; P. Meylan, ouvr. cité, p. 62). Pendant une dizaine d'années, il exerce les fonctions de pasteur de l'église wallonne à Rotterdam. En 1687, il remplace Bayle, malade, à la chaire de philosophie de Rotterdam, et le supplée jusqu'au printemps de 1688. En 1695, il accepte la chaire de philosophie au Collège français de Berlin. En 1708, il est nommé inspecteur perpétuel du Collège français et réforme les structures de l'«Athenäum Fredericianum Gallicum» sur le modèle des académies protestantes. Il participe à la création de la Société des Sciences, future Académie des Sciences de Berlin, dont il est l'un des premiers membres.

5. Opinions

A Berlin, il fait partie de la société de pasteurs qui fondèrent en 1720 la Bibliothèque germanique ; il est très lié à J. Lenfant, J. Barbeyrac, I. de Beausobre, A. des Vignoles, J.A. Turettini (P. Meylan, ouvr. cité, p. 63-64). Il reste en relations avec le Refuge hollandais ; en 1715, il fait passer un article dans le Journal littéraire de La Haye par l'intermédiaire de G. d'Artis (lettre d'Artis au Journal littéraire, Berlin, 11 juin 1715, B.U. Leyde, fonds Marchand 1).

Correspondance avec C. Turettini à la B.P.U., fonds Des Roches (6 lettres, de 1698 à 1708).

6. Activités journalistiques

Il fonde en 1694 le Nouveau Journal des savants, «dressé à Rotterdam par le sieur C.». Ce journal, conçu sur le modèle du Journal des savants et des Nouvelles de la République des lettres, paraît à raison d'un numéro tous les deux mois, les six numéros annuels étant groupés en un volume in-8°. Appelé à Berlin en 1695, Chauvin continue d'assumer la direction du journal, qui paraît désormais à Rotterdam et à Berlin. La collection complète comporte 4 volumes, publiés de 1694 à 1698 (D.P.1 980).

7. Publications diverses

Lexicon rationale sive Thesaurus philosophicus, Rotterdam, 1692, in-f° ; rééd. en 1713 à Leuwarde, sous le titre de Lexicon philosophicum.– De naturali religione, Rotterdam, 1693.– Eclaircissements sur un livre de la religion naturelle, Rotterdam, 1693.

8. Bibliographie

Haag 2, B.Un., H.P.L.P. , t. II, p. 257-258, D.B.F. – Meylan P., Jean Barbeyrac (1674-1744), Lausanne, Librairie de l'Université, 1937.