138a

Zegers Christoffel de CANTILLON (?-1777)

État civil

Les bibliographies le nomment Philippe de Cantillon, auteur des Délices du Brabant, mais les quelques actes notariés qui le mentionnent le nomment Zegers Christoffel de  Cantillon. Le 29 juin 1770 sont publiés à Amsterdam les bans de mariage de Zegers Christoffel de Cantillon avec Marie-Madeleine Soyer (baptisée dans l’église wallonne d’Amsterdam le 12 juillet 1732, membre de l’église wallonne d’Amsterdam par confession le 25 août 1749, enterrée dans cette église le 23 mars 1790 : fichier wallon, B.U. de Leyde). Pas de descendance. Zegers de Cantillon est enterré dans la même église le 24 septembre 1777 (A.M. Amsterdam).

Activités journalistiques

Il est connu comme journaliste par une annonce de la gazette d’Amsterdam du 18 avril 1760 : « M. de Cantillon, auteur de la gazette d’Utrecht dès avant la mort de M. de Limiers, juge à propos d’avertir le public qu’il s’est désisté de ce travail le 21 du présent mois d’avril et que tout ce qui a paru de cette gazette postérieurement au dit jour, n’est point de sa composition ». Les archives de la ville d’Utrecht gardent un contrat signé devant le notaire O van der Schroef le 12 mai 1758 entre lui et Étienne Élie Peuch, propriétaire de cette gazette depuis le 28 mars de la même année  (A.M. Utrecht, Stadsarchief II, toegang 702, inv. Nr. 121), stipulant qu’à partir du 1er mai 1758, Cantillon s’occupera de la rédaction du journal pour une période de six ans contre un salaire de 1200 florins annuels (A.M. Utrecht, U245a001). Il a donc suppléé Henri de Limiers fils avant le retrait de ce dernier, vers 1753, et lui a succédé à sa mort en novembre 1758. Il reste directeur de la gazette française jusqu’au 21 avril 1760.

Publications diverses

Les Délices du Brabant et de ses campagnes, publiées par Jean Néaulme à Amsterdam en 1757, rééditées en 1767, et en version néerlandaise en 1770   ((Vermakelykheden van Brabant, Amsterdam, David Weege), ont pour auteur un « Mr de Cantillon », identifié dans les bibliographies comme « Philippe de Cantillon » ; mais rien ne dit qu’il s’agisse du journaliste.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH