082

Jean François BLOUET (1745-1809)

État civil

Blouet Jean François Nicolas est né à Metz (par. Saint-Gorgon) le 21 mars 1745. Il est l'un des neuf enfants de Nicolas Blouet, procureur au parlement de Metz et de Marguerite Duprez. Il épouse à Metz (par. Saint-Martin), Françoise Woillot, fille de J.B. Woillot, ancien négociant, économe de l'hospice Saint-Nicolas et d'Anne Marguerite Blouet, le 18 juillet 1780. Il meurt à Metz le 3 août 1809.

Formation

Il a fait des études de droit, est devenu avocat. Il jouit à Metz d'une réputation de «littérateur distingué» (Barbe, t. IV, f° 78).

Carrière

Il appartient à une compagnie de gens de lettres, la Société des Philathènes. Membre titulaire de la Société royale des Sciences et Arts de Metz (académie de Metz) en 1778. En 1797, B. crée une petite imprimerie où il imprime son journal à compter du n° 131 (2 thermidor an V [20 juillet 1797]). Lors de la fusion du Journal du département de la Moselle avec l'Abeille des Gazettes et Journaux rédigée et imprimée par Verronnais, il abandonne son imprimerie et conserve la propriété et la rédaction du périodique.

Situation de fortune

Avocat au parlement, reçu le 28 juillet 1764.

Opinions

Son milieu familial, sa formation juridique, placent B. dans la bourgeoisie de robe, son activité de journaliste contrôlé par le pouvoir en font un adepte des réformes. En 1780, il est député de sa paroisse à l'assemblée des trois ordres de la ville et en 1787 il est membre de la commission intermédiaire de district. En 1793, il est enfermé comme suspect dans l'ancienne abbaye Saint-Vincent devenue prison et n'en sortira qu'après le 9 thermidor. Néanmoins, sa détention est si peu rigoureuse qu'il contribue à faire paraître régulièrement son Journal des départemens.

Activités journalistiques

En 1780, B. devient rédacteur des Affiches des Evêchés et de Lorraine (D.P.1 70) et s'engage à publier les arrêts rendus par les parlements de Metz et Nancy et en 1782 devient propriétaire du journal. Il supprime la rubrique du théâtre à Metz créée par Brondex, donne des informations sur les livres philosophiques, sur les souverains «éclairés» des nations européennes et sur les anciens rois de France (en 1788), sur l'aérostation (en 1784 ; il est vrai que Pilâtre du Rosier est né à Metz). En 1788-1789, la situation politique est évoquée par le biais des comptes rendus d'ouvrages d'actualité relatifs aux Etats Généraux, par des contes ou anecdotes faisant état des divers ordres et des idées de révolution. En 1790, B. annonce que le changement de titre de son journal (dans le n° 27) est rendu nécessaire car il est plus conforme aux nouvelles circonscriptions administratives. Le n° 28 est donc le n° 1 du Journal des départemens de Mozelle, de la Meurthe, des Ardennes et des Vosges qui paraîtra jusqu'en 1830, après un léger changement de titre en 1797, chez l'imprimeur Verronnais, lequel en devient propriétaire après la mort de B. en 1809.

Publications diverses

Une seule oeuvre de B. a été imprimée, Mémoire sur cette question : quels sont les obstacles qui s'opposent au progrès de la navigation relativement au commerce sur les rivières des Trois Evêchés, principalement sur la Moselle ; et quels sont les moyens de détruire ou de diminuer les obstacles, par Monsieur Blouet, membre d'une société de gens de lettres à Metz. Ouvrage couronné par la Société royale des Sciences et des Arts de Metz et lu dans la Séance publique de cette société, tenue le 18 novembre 1772. Ce texte occupe les pages 55-148 du recueil de contributions sur le même sujet dont les auteurs sont Gardeur, Le Brun, Calonne, Mathis et Blouet : Mémoires concernant la navigation des rivières de la province des Trois Evêchés et le commerce de la ville de Metz, tenue le 18 novembre 1772, Metz, P. Marchal, 1773, in 4°, 424 p. Plusieurs mémoires lus à cette société sont restés manuscrits. Titres connus : Mémoire sur cette question «Quel serait le meilleur système réglementaire concernant la police champêtre!» (1775).– «Observations sur l'avantage qui résulterait pour le pays messin de la liberté de fabrication et de commerce des eaux de vie de grains et de fruits» (16 novembre 1778).- Mémoire sur une nouvelle manière de faire les vins dans quelques cantons du pays toulois (novembre 1779).– «Discours sur le commerce considéré relativement au rang qu'il occupe dans la politique et à son influence sur le sort des nations» (25 août 1781).– «Considérations sur la question proposée par l'Académie concernant l'utilité de la jonction de la Moselle à l'Aisne et de la Meuse à la Moselle» (novembre 1783).– Nouvelles considérations sur le même sujet (15 novembre 1784).– «Mémoire sur les modifications qu'il conviendrait de donner à la loi du partage des communes» (mars 1787).– «Discours sur l'amélioration de plusieurs branches d'agriculture et la décadence de quelques autres dans le pays messin» (14 août 1788).

Bibliographie

D.B.F ; B.Un. ; N.B.G. – Begin E.A., Biographie de la Moselle, Metz, Verronnais, 1826-1842, t. I, p. 98. – Poirier J.F., Metz documents généalogiques [...] d'après les registres des Paroisses, 1561-1792, Paris, 1899, p. 80. – Barbe J.J., Les Journaux de la Moselle. Bibliographie et histoire, Metz, Impr. lorraine, 1928, p. 15-17. – Barbe J.J., L'Imprimerie à Metz. Recherches historiques et bibliographiques, t. IV, f° 78 (B.M. Metz, ms. 1551 4). – Martin A. et Walter G., Catalogue de l'histoire de la Révolution française, Paris, éd. de la B.N., 1936-1943, t. V, n° 22. – Ronsin A., Les Périodiques lorrains antérieurs à 1800. Histoire et catalogue, Nancy, Annales de l'Est, 1964, p. 68-70. – Freyermuller D., Presse et information à Metz pendant l'Ancien Régime, Metz, l'Auteur, 1986 (U. de Metz, faculté des lettres, thèse, p. 233-295.

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH