061

François BERNARD (?-1788 ?)

État civil

François Bernard était d'origine française, mais on ne sait ni la date ni le lieu de sa naissance. Après sa carrière journalistique aux Pays-Bas, il a regagné la France en 1787, mais on perd toute trace de lui après 1788 (N.N.B.W.).

Formation

B. était catholique. On ne sait rien d'autre sur ses origines ni sur son éducation (Précis historique).

Carrière

B. est venu à Leyde avant 1781 pour des raisons inconnues. D'après des pamphlets, il vécut en donnant des leçons de français (Dialogue). Dès 1781, il écrivait pour le mouvement patriote aux Pays-Bas. Il abandonna Leyde à un moment inconnu et s'installa à Amsterdam en 1786 au plus tard. Quand l'intervention prussienne mit fin au mouvement patriote en 1787, il regagna la France, où il publia un pamphlet en faveur des patriotes hollandais (1788).

Opinions

Dès 1781, B. s'engagea dans le mouvement patriotique hollandais aux Pays-Bas où il faisait partie d'un cercle important de francophones qui essayait de gagner le public européen à la cause anti-stathoudérienne. A cause de leur aisance dans la langue française, ces écrivains – B., Antoine Marie Cerisier, Dumont-Pigalle – ont joué un rôle assez important dans le mouvement. B. était l'un des dirigeants du club révolutionnaire à Leyde vers 1783 (Block) et il devint la cible de quelques pamphlets orangistes, surtout après la publication de son libelle contre le Stathouder en 1783 (Avis respectueux ; voir art. «Manzon»). Quand le mouvement patriote se partagea entre modérés loyaux aux élites traditionnelles et radicaux ouverts aux idées nouvelles de souveraineté populaire, B. prit position pour les démocrates.

Activités journalistiques

D'après les lettres échangées avec Dumont-Pigalle, B. rédigeait la Gazette d'Amsterdam en 1786-1787. Il se plaignait des contraintes imposées par le propriétaire du journal, qui l'empêchait d'exprimer ses propres idées politiques (A.D.P.). Au même moment, il rédigeait un journal révolutionnaire en langue hollandaise, De Batavier (N.N.B.W.).

Publications diverses

Avis respectueux et désintéressé de Guillaume V. Prince d'Orange, Stathouder, capitaine et amiral-général de l'Union, sur le parti à prendre, dans l'état actuel de la République, Hollande, 1783. – Précis historique de la Révolution qui vient de s'opérer en Hollande, Paris, Desenne et Volland, 1788.

Bibliographie

(A.D.P.) Algemeene Rijksarchief, La Haye : Archief Dumont-Pigalle, carton A, Correspondance 1785-1792 (contient huit lettres de B. à Dumont-Pigalle et deux lettres de Dumont-Pigalle à B.). – (N.N.B.W.) Nieuw Nederlandsch Biographisch Woordenboek, Leiden, A.W. Sijthoff, 1911-1937. – Dialogue entre M. Bernard, Maître de langues, de géographie, et d'arithmétique à Leyde et un Sous-Brigadier des Gardes du Corps de S.A.S. Mgr le Prince d'ûrange Bruxelles 1783. – Blok P.J., Geschiedenis eener Hollandsche Stad, La Haye, M. Nijhoff, 1910-1918.

Additif

Carrière : voir notice BnF

Opinions : Après le n° 23, du 21 mars 1786, de la Gazette d’Amsterdam, François Bernard insère un Avertissement, contre les « calomnies » de Manzon qui le dénonce comme apostat (n° 16, p. 127, n. 1 du Courrier du Bas Rhin) (PF).

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH