003

Paul, seigneur Desforges ACÉRÉ (1631-?)

État civil

Né le 10 décembre 1631, fils de Marc Antoine Acéré, conseiller secrétaire du Roi, et de Anne de Burges, il épousa en 1671 Emilie de Rougemont dont il eut quatre enfants : Paul en 1673, Emilie en 1674, Anne en 1676, Elisabeth en 1680 (Haag).

Activités journalistiques

Réfugié en Hollande, il demande aux Etats le privilège de l'Histoire journalière, que Dufour avait perdu le 29 avril 1687 ; il l'obtient le 24 août 1691, sur requête présentée le 30 juin (D.P.1 611). Il le perd peu après, et Dufour retrouve son privilège le 20 juin 1693, sans qu'on sache si Acéré lui a servi de prête-nom dans l'intervalle.

Additif

État-civil : Paul Acéré est né le 10 décembre 1631, fils de Marc Antoine Acéré et d’Anne de Bruges. Marc-Antoine A., banquier, conseiller secrétaire du roi, avait eu d’Anne de Bruges douze enfants : 1° Anne, née le 30 avril 1628 ; 2° Catherine, née le 1er novembre 1630 ; 3° Paul, né le 10 décembre 1631, sieur des Forges ; 4° Jacob, né le 30 janvier 1633 ; 5° Alexandre, bapt. le 12 août 1635 ; 6° Louis, bapt. le 5 novembre 1636 ; 7° Samuel, bapt. le 7 avril 1638 ; 8° Dorothée, bapt. le 24 juin 1640 ; 9° Isabelle, bapt. le 22 juillet 1643 ; 10° Pierre, bapt. le 10 juin 1646 ; 11° Prégent, né en 1649, mort en 1652 ; 12° Jacob, né le 5 septembre 1651, sieur de Marmande (Source : Haag, 2e éd.). Paul A. épousa en 1671 Émilie de Rougemont, baptisée le 3 octobre 1649, dont il eut cinq enfants : 1° Paul, 1673 ; 2° Émilie, 1674 ; 3° Anne, 1676 ; 4° Élisabeth, 1680 ; 5° Jacob, 1681.(Haag 2, t. 1, p. 30, renseignements fournis par P.F.)

Anna A. est admise à la cène en l’église wallonne le 22 mars 1693, et Anna Élisabeth, le 21 avril 1696. Leur mère, Émilie des Forges, avait été admise le 31 décembre 1689 (archives municipales de La Haye). Toutes trois sont dites « de Paris ». Paul Acéré, écuyer, seigneur des Forges, est mort à La Haye le 23 janvier 1706 (fichier wallon, B.U. Leyde) ; 3 florins d’impôts sont payés pour son enterrement le 26 janvier 1706. Émilie A. est morte trois ans plus tard ; 3 florins d’impôts sont payés pour son enterrement  le 2 juillet 1709 (Renseignements fournis par K.V.S.).

Carrière : Au lendemain de la Révocation, Paul A. et sa famille émigrent aux Pays-Bas. Le 22 avril 1686, il loue une maison pour un an sur le Nieuwe Haven ; location encore renouvelée le 8 novembre 1686 (archives notariales, Samuel Favon, fol. 163, 561). Toute la carrière de Paul A. se déroule apparemment à La Haye.

Activités journalistiques : Selon la notice de Hans Bots (DP1, n° 611), l’Histoire journalière de ce qui se passe de plus considérable en Europe serait la suite d’une Histoire journalière et véritable dont il subsiste un numéro de mars ( ?) 1687 ; mais le libraire Jean-François Du Four fut aussitôt convoqué devant le bailli, et condamné le 29 avril, par contumace, à une amende de 630 florins et à 3 ans de bannissement. On peut supposer que Paul Acéré était déjà son rédacteur : « écuyer » de petite noblesse, fils d’un  banquier conseiller du roi, il présentait des garanties ; il pourrait ainsi avoir été le premier rédacteur d’une gazette française de La Haye . C’est lui qui, le 24 août 1691, obtient le privilège de traduire les gazettes néerlandaises en français.  À cette date, seuls Jean Tronchin Dubreuil pour la Gazette d’Amsterdam et Marie Patoillat pour la Gazette de Rotterdam, avaient obtenu ce privilège des États de Hollande (Voir Otto Lankhorst, dans La Gazette d’Amsterdam, miroir de l’Europe, dir. P. Rétat, SVEC 2001 :06, chap. 1, p. 26). Quand la publication de gazettes en langue française est de nouveau défendue, c’est Du Four qui obtient, le 20 juin 1693, un nouveau privilège. À sa mort, vers 1696, Paul Acéré semble s’être retiré de l’entreprise : la veuve Du Four reprend le journal, mais cherche de nouveaux associés. (Jean SGARD)

Auteur(s) de la notice


Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH